Pour parler de moi... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 15 Mai 2010 10:01

 

 

Je suis née à ANGERS, ancienne cité gauloise des Andécaves, nom qui pourrait signifier "Très harmonieux", devenue ensuite fief d'Henri II Plantagenêt, père de Richard Coeur de Lion.

J'ai grandi dans le quartier Saint-Laud, au pied du château édifié à partir de 1232 par Louis IX (Saint-Louis) et Blanche de Castille, sa mère.

Enfant, je passais beaucoup de temps dans cette bastide de dix-sept tours, explorant les cachots d'où partent des souterrains mystérieux... qui conduisent sous la Maine, racontent certaines rumeurs... La promenade des tours constituant ma flânerie préférée. De là, sans doute, mon goût pour l'histoire en général, et les histoires nées d'un subtil mélange de réel et d'imaginaire, celles que je crée et qui ont donné naissance à mes romans, puis au théâtre... Avant que l'écriture ne me mène sur d'autres sentiers d'exploration de l'âme humaine...

Une jeunesse dans la douceur angevine, si bien "chantée" par notre poète Joachim du Bellay, au confluent de la Maine et de la Loire, anciennes voies navigables sillonnées de gabares transportant des ardoises, des tuffeaux, du chanvre, des faïences, des soies, du sel, du vin, des fruits... Bercée par les paysages de la Loire étendant ses dangereux bancs de sable au soleil de l'été ou son eau grise d'hiver sur les champs et les habitations tandis que dans son lit les remous se déchaînent.

Une ville riche en monuments, vestiges (récemment découverte d'un site lié au culte de Mithra), oeuvres d'art dont les tapisseries de l'Apocalypse au sein du château et celles du "Chant du Monde" de Jean Lurçat, dans l'ancien hôpital Saint-Jean. En passant par la galerie David d'Angers... La Cité, la célèbre Maison d'Adam, à colonnades, la majestueuse cathédrale Saint-Maurice et sa volée de marches descendant à la Maine... Ses parcs ombragés qui ont nom La Garenne, jardin du Mail, jardin des Plantes, jardin des Beaux-arts, arboretum... Ses berges de Maine aménagées où la vue porte loin...

 

Enfant, puis adolescente, je dévorais les livres de la bibliothèque de mes parents qui tenaient un salon de coiffure proche du château.

J'allais aussi acheter mes collections préférées à la petite librairie d'en face...

 

L'écriture sera très tôt mon moyen d'expression privilégié : poésies, chansonnettes, écrits inachevés, jusqu'à mon premier roman publié dans la foulée de la vie trépidante qui me mène de régions en régions, puis me cale en Brenne, au pays des mille étangs, dans le centre de la France, avant de me poser dans le Sud-Ouest, entre océan tonitruant, grandes plages de sable, forêts de pins (avant que Klaus ne les dévaste), et montagnes pyrénéennes qui vont de l'émeraude du Pays Basque aux cirques grandioses et aux pics élancés avec des merveilles de lacs.


Mise à jour le Mercredi, 20 Mars 2013 17:39